Menu

SPORT221








Brésil-Nigéria : Les joueurs nigérians victimes de négligence de leurs dirigeants

Samedi 12 Octobre 2019

Actuellement à Singapour pour affronter demain dimanche le Brésil en amical, les Super Eagles et leur coach Gernot Rohr sont victimes de la négligence coupable de leurs dirigeants. Une fois de plus… On peut être une grande nation africaine de football par le palmarès de ses sélections autant que de ses clubs, et ne pas être à la hauteur des aspirations de son élite. Actuellement en Asie du sud-est pour disputer un match de prestige contre le Brésil de Neymar, le Nigeria se trouve justement englué dans une situation qui rappelle, malheureusement pour ses joueurs, des temps pas si anciens. Les champions olympiques 1996 à Atlanta et triples vainqueurs de la CAN (1980, 1994, 2013) ont en effet débuté les entraînements dans des tenues dépareillées, le kit d’entraînement ne les ayant pas précédés… Ça ne fait pas très sérieux et puis ce genre de détails, ça se remarque… Lencadrement technique, à l’exception du sélectionneur Gernot Rohr, a voyagé en classe éco… Pour arriver jusqu’à Singapour, les joueurs – fort logiquement – ont voyagé en Business Class, tandis que l’encadrement technique, à l’exception du sélectionneur Gernot Rohr, était en classe éco… Drôle de traitement de la part de ceux qui ont organisé ce long déplacement, non ? Et les dirigeants, se sont-ils eux aussi contentés de la classe éco ? Poser la question, c’est un peu y répondre. Rappelons également que le sélectionneur national, l’homme qui a qualifié le Nigeria pour la dernière Coupe du monde en Russie l’an passé avant de conduire les Super Eagles à la médaille de bronze lors de la CAN en Egypte l’été dernier, n’a pas été payé depuis plusieurs mois. Trois selon l’un de nos éminents confrères nigérians. Les primes de la CAN n’ont pas été versées Par ailleurs, les primes de performance liées à cette troisième place à la CAN n’ont toujours pas été versées aux joueurs, trois mois après la fin de la compétition… Bref, cette belle sélection, emmenée par des talents réputés (Iwobi, Osimhen, Chukwueze, etc) et un technicien chevronné (Gernot Rohr) subit une fois de plus l’inconsistance de ses dirigeants. Ces manières de bricolage n’honorent pas les décideurs du football nigérian. Elles donnent le sentiment que cette grande nation de plus de 100 millions d’habitants a tout simplement régressé dans sa gestion de cette élite qui offre pourtant une image éclatante et victorieuse du pays sur tous les terrains du monde. Source : France Football


Nouveau commentaire :
Twitter

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial | Mercato | Foot Local | Arène bi | Equipe nationale | Afrique | Serie A | Espagne | Angleterre | France | Allemagne | Navétanes | Italie | Vu sur Facebook | Asie | Europe | Talents cachés