SPORT221

Inhumation de Gaston Mbengue : l’arène a rendu un dernier hommage à son Don King


Rédigé le Vendredi 3 Mai 2024 à 14:49 | Lu 70 fois | 0 commentaire(s)



 
Décédé ce mercredi 1er mai 2024 à l’hôpital Principal de Dakar, la levée du corps de Gaston Mbengue a eu, hier, vers 12h et l’enterrement s’en est suivi quelques heures plus tard aux cimetières de Yoff. Et le monde de la lutte n’a pas voulu rater ce rendez-vous pour rendre un dernier hommage au Don King. Modou Lo, Balla Gaye 2, promoteurs, communicateurs traditionnels, autorités de la lutte, tout le monde s’est rendu à Yoff pour accompagner le grand homme à sa dernière demeure.
Un homme social, un travailleur, les témoignent n’ont pas manqué, hier, aux cimetières de Yoff, à l’occasion de l’enterrement de Gaston Mbengue qui a rendu l’âme avant-hier. Luc Nicolaï est revenu sur ses rapports avec le Don King. Modou Lô, Boy Niang 2 et Quench pleurent une grande perte pour la lutte.
LUC NICOLAI, PROMOTEUR
« Il n’y a jamais d’animosité entre Gaston et moi »
« C’est facile de parler de Gaston Mbengue. J’ai beaucoup de peine d’apprendre sa disparition. Il a rempli sa mission sur terre. Nous ne pouvons que prier pour le repos de son âme. Que Dieu l’accueille dans son paradis. Je vous révèle une petite anecdote. Il était une personne extraordinaire. Je prends El Hadji Mansour Mbaye comme témoin. J’avais beaucoup de reports avec Gaston. Et beaucoup de personnes ignoraient la nature de nos rapports. Beaucoup pensaient qu'il y avait une animosité entre lui et moi. Cela n’a jamais été le cas. Devant El Hadji Mansour Mbaye, Gaston m’a appelé au téléphone alors que j’étais sur mon combat entre Bombardier et Yékini. Gaston m’a invité à le rencontrer dans sa boutique, en ville et m’a dit qu’il allait m’habiller le jour du combat. Je suis parti à la boutique. Et le costume que j’avais porté le jour du combat m’avait été donné par Gast
QUENCH, LUTTEUR
« Gaston, un homme au service de ses semblables »
« Nous rendons grâce à dieu, notre créateur. La mort nous accompagne dans notre vie. Ce n’est pas la première fois que nous perdons un être cher et ce ne sera pas la dernière fois. C’est difficile à supporter, mais il faut rester croyant. La nature de l’événement montre que Gaston Mbengue était une grande personnalité, un homme au service de ses semblables. Sa maladie a duré. Les prières des Sénégalais ne l’ont pas manqué. Tout le monde souhaité qu’il guérisse de sa maladie. Si la vie ou la mort était entre les mains des hommes, père Gaston n’allait pas mourir. Il ne s’est jamais glorifié après avoir aidé une personne. Ces bienfaits seront récompensés. Nous prions pour le repos de son âme. »
BOY NIANG 2, LUTTEUR
« Il a inscrit son nom dans l’histoire de la lutte »
« Nous prions pour le repos de l’âme de notre père Gaston. C’est tout le Sénégal qui a perdu une grande personnalité, le monde la lutte encore plus. Il était le père de nous tous. Il a amené la lutte très loin. Il a inscrit son nom dans l’histoire de la lutte. Son décès a créé une grande tristesse chez les gens. Nous prions pour que dieu l’accueille dans son paradis. Nous présentons nos condoléances à Makane Mbengue et à toute sa famille. Personne n’a voulu manquer son enterrement. Et cela montre la dimension de l’homme. Cela témoigne aussi que nous sommes tous de la même famille. Les rapports doivent être sains. J’ai beaucoup de souvenirs pour lui. Il a accompagné beaucoup de lutteurs. »
MODOU LÔ, LUTTEUR
« L’avancement des lutteurs était un sujet qui lui tenait beaucoup à cœur.
« Nous prions pour notre père Gaston. Que dieu l’accueille dans son paradis. Je présente mes condoléances à sa famille, à tous les Sénégalais. Il a soutenu tous les lutteurs que vous entendez aujourd’hui. Nous devons tous prier pour lui. Gaston était une personne géniale. Un homme social. En dehors de la lutte, il accompagnait les lutteurs. Malgré sa maladie, il continuait à travailler pour la bonne marche des choses. Il était un vrai travailleur. Il est mort dans les champs. Gaston était un père, un ami. Il était ouvert à tous les lutteurs. Nous échangions sur beaucoup de sujets. Et l’avancement des lutteurs était un sujet qui lui tenait beaucoup à cœur. Si je suis arrivé à un certain niveau dans l’arène, il y est pour beaucoup de choses. »
Source : RECORD



Nouveau commentaire :
Twitter






Partager ce site

Derniers tweets