Menu
google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0



Marseille : Niang et Diawara, dans l'équipe type de la décennie

Jeudi 21 Mai 2020

Quels sont les joueurs qui ont brillé sous le maillot de l'Olympique de Marseille entre 2010 et 2020 ? Maxifoot vous propose son équipe type de l'OM sur les dix dernières années.


 
 
Entre 2010 et 2020, les supporters de l'Olympique de Marseille ont vu passer du beau monde sous le maillot de leur équipe favorite. De quoi composer un onze assez alléchant sur le papier. On vous laisse juger !
Intouchable Mandanda
Qui d'autre que Steve Mandanda pour garder les cages marseillaises dans cette équipe ? Arrivé à Marseille en 2008, le gardien de 35 ans n'a pas de concurrent à son poste. Yohan Pelé, Elinton Andrade, Gennaro Bracigliano et Brice Samba sont loin derrière El Fenomeno. Avec plus de 500 matchs sous le maillot de l'OM, ce qui en fait de lui le joueur le plus capé du club, le natif de Kinshasa mérite bien sa place dans ce onze. Et sans aucun doute dans l'histoire du club phocéen.
 
Heinze en patron derrière
 
Arrivé en provenance d'Osasuna, le latéral droit César Azpilicueta a explosé sous les couleurs phocéennes. Sa deuxième saison a été particulièrement excellente et lui a permis de rejoindre Chelsea. Dans le couloir gauche, nous avons choisi Benjamin Mendy. L'actuel latéral de Manchester City était en concurrence avec un certain Taye Taiwo, dont la puissante frappe de balle rappelle encore de bons souvenirs aux supporters marseillais. A Marseille, le Français a surtout brillé lors de la saison 2015-2016 sous les ordres de Marcelo Bielsa.
Dans l'axe de la défense, la puissance physique et la rage de vaincre de Souleymane Diawara ont été appréciées à Marseille. Pour l'accompagner, nous avons choisi Gabriel Heinze. Capable d'évoluer dans l'axe et sur le côté gauche, l'Argentin a été un relai essentiel pour Didier Deschamps durant ses deux années passées dans la cité phocéenne. Sa grinta a marqué les fans olympiens. Mention également à Nicolas Nkoulou et Stéphane Mbia.
 
Un duo Lucho Gonzalez - Luiz Gustavo au milieu
 
Dans l'entrejeu, comment se passer de Lucho Gonzalez ? L'Argentin a été l'une des pièces essentielles de Deschamps. Si précieux lors de la saison du titre en 2010 avec 5 buts et 10 passes décisives, El Commandante restera l'un des chouchous du Vélodrome. Un autre Sud-américain l'accompagne dans ce milieu : Luiz Gustavo. Même si tout n'a pas été parfait pour le Brésilien lors de ses deux saisons à l'OM, il restera l'un des joueurs qui a marqué le club. Benoît Cheyrou était aussi un choix possible.
Un cran plus haut, dans une position de meneur de jeu, Mathieu Valbuena a toute sa place dans ce onze. Son transfert à Lyon en 2015 a fait chuter sa cote à Marseille, où il a disputé 331 matchs, mais certains n'oublieront pas son apport au club. Sportivement, il n'y a pas grand-chose à reprocher à Petit Vélo. Il restera pour beaucoup un excellent joueur qui a notamment marqué les esprits avec ses buts contre Liverpool et Dortmund en Ligue des Champions.
 
Niang pour accompagner Payet et Thauvin
 
Dans le secteur offensif, il est difficile de se priver de Dimitri Payet sur le côté gauche. Arrivé en 2013, et passé par West Ham entre 2015 et 2017 avant de revenir à Marseille pour 30 M€, le Réunionnais jouit d'une belle cote dans une ville qu'il apprécie tant. Sur l'autre aile, nous avons opté pour Florian Thauvin. Son histoire avec le Vélodrome a d'abord été un peu chaotique, mais son retour en 2016, après un bref passage à Newcastle, a changé la donne. Sa saison 2017-2018 restera sa plus belle avec 22 buts et 11 passes décisives en L1.
Ces deux choix privent André Ayew d'une place dans le onze. Le Ghanéen mériterait très largement d'y figurer, mais les places sont limitées. En pointe, Mamadou Niang était en concurrence avec André-Pierre Gignac. Cependant, le Sénégalais nous semblait un peu plus légitime pour être le fer de lance de cette équipe de la décennie. Sans faire offense au Martégal qui a tout donné pour l'OM. Avec 100 buts inscrits en 227 matchs entre 2005 et 2010, Niang est le 8e meilleur buteur de l'histoire du club. Ce n'est pas rien.
Source: Maxifoot


Nouveau commentaire :
Twitter

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial | Mercato | Foot Local | Arène bi | Equipe nationale | Afrique | Serie A | Espagne | Angleterre | France | Allemagne | Navétanes | Italie | Vu sur Facebook | Asie | Europe | Talents cachés