Menu



Match nul entre Bordeaux et Lyon (0-0) : Youssouf Sabaly élu homme du match

Samedi 12 Septembre 2020

Les Girondins de Bordeaux et l’Olympique Lyonnais se sont neutralisés au Matmut Atlantique (0-0, 3e journée de Ligue 1). Le latéral sénégalais Youssouf Sabaly, auteur d’une très grande prestation a été élu homme du match par la rédaction de Footmercato.
Voici les notes des joueurs de Bordeaux

L’homme du match : Youssouf Sabaly (6,5) : l’international sénégalais était intenable ce soir. Il rassurait ses partenaires par sa lucidité et sa technique balle au pied, sortant gagnant par moments de situations très délicates (4e, 10e, 34e). Les multiples assauts lyonnais venant du côté de Maxwel Cornet le mettaient néanmoins en délicatesse par moments
Girondins de Bordeaux :
  • Costil (5,5) : le portier international français se faisait une petite frayeur sur cette sortie dans les pieds d’Ekambi, finalement sans gravité (2e). Si les Lyonnais étaient les plus dangereux globalement, l’ancien Rennais n’avait pas pour autant un travail monstre ce soir. Quelques belles envolées lui permettaient toutefois de s’exprimer (57e, 66e). Tout heureux de voir son montant le sauver après ce festival d’Aouar (81e).
  •  
  • Baysse (6) : l’un des plus expérimentés de cette Ligue 1 était omniprésent dans les duels aériens et contrait parfaitement les assauts du trio offensif adverse (23e, 48e). Il était également l’auteur d’une très belle intervention du bout du pied devant Dembélé, qui se trouvait seul devant Costil (41e).
  •  
  • Koscielny (6) : dans son duel avec Dembélé, l’ancien défenseur d’Arsenal sortait très souvent gagnant, en pressant très rapidement le lyonnais avant même qu’il ne puisse se retourner (6e). Il intervenait parfaitement à plusieurs reprises dans ses duels dans le jeu au sol (20e, 47e). Un match solide pour l’ancien international tricolore.
  •  
  • Benito (5,5) : la latéral gauche suisse avait, à l’inverse de Sabaly, tendance à souvent bien revenir dans l’axe pour aider au mieux Koscielny défensivement, prenant par conséquent moins son couloir offensivement. Son intervention non maîtrisée devant Aouar offrait néanmoins un coup-franc très dangereux à Cornet mais Costil restait bien attentif (66e).
  •  
  • Otavio (4) : beaucoup de ballons interceptés par le Brésilien (42e), qui finissait finalement par obtenir un avertissement sur cette intervention trop musclée devant Cornet (56e). Si son activité n’était pas à remettre en cause ce soir, son impact dans le milieu de terrain pouvait lui l’être.
  •  
  • Basic (5,5) : auteur de bons replis défensifs (13e), le Croate manquait parfois de concentration et se faisait chiper le ballon trop rapidement (15e, 18e). Plus à l’aise lors des offensives des siens, ce dernier régalait par moments par son aisance technique (55e). Il aurait pu obtenir un penalty sur cette intervention litigieuse de Marcelo mais M. Buquet, avec l’aide de la VAR, ne sifflait pas de faute (77e).
  •  
  • Oudin (4) : dans son couloir, l’ailier de 23 ans rassurait ses coéquipiers par ses retours défensifs de qualités. Sa technique balle au pied mettait parfois en difficulté la défense rhodanienne, mais pas assez pour créer un réel danger. Remplacé à la 90+1 par Poundjé, qui n’a pas eu le temps de toucher le cuir.
  •  
  • De Préville (5,5) : pas avare d’efforts, l’ancien Rémois avait un rôle très important dans la récupération du ballon ainsi que dans l’organisation du jeu bordelais. Un rôle qu’il tenait d’ailleurs plutôt bien (26e, 30e). S’il ne manquait pas de bien percuter, rares étaient les actions qui finissaient par se concrétiser (32e). Remplacé à la 73e minute par Maja qui n’avait pas l’occasion de se montrer tant les Gones avaient la main mise sur le ballon en fin de match.
  •  
  • Hwang (4) : très bon dos au jeu mais trop esseulé, le Coréen, préféré à Maja ce soir, faisait tout son possible pour ressortir le ballon et ainsi déstabiliser le bloc lyonnais bien en place, en vain (24e, 27e). Un match frustrant pour l’attaquant coréen ce soir. Remplacé à la 73e par Briand qui se distinguait en anéantissant une action de but lyonnaise sur cette vilaine faute sur Aouar (79e).
  •  
  • Kalu (4,5) : gêné dans son début de match par Denayer notamment, l’attaquant nigérian avait du mal à trouver la profondeur (39e). Il se consolait par de très bons replis défensifs pour gêner les contres-attaques lyonnaises (14e, 39e). Remplacé à la 61e par Adli, qui, à deux reprises, s’essayait de loin mais voyait ses frappes rater le cadre (82e, 83e).
 


Nouveau commentaire :
Twitter

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial | Mercato | Foot Local | Arène bi | Equipe nationale | Afrique | Serie A | Espagne | Angleterre | France | Allemagne | Navétanes | Italie | Vu sur Facebook | Asie | Europe | Talents cachés