Menu
google.com, pub-1148023042834496, DIRECT, f08c47fec0942fa0



Chelsea et Man U en C1

Dimanche 26 Juillet 2020

Dans le match décisif pour la qualification en Ligue des champions, Manchester United est allé l'emporter à Leicester (2-0). Les Red Devils disputeront donc la C1, la saison prochaine, en compagnie Liverpool (1er), Manchester City (2e) et Chelsea (4e), qui a battu Wolverhampton (2-0). Ce sera la Ligue Europa pour les Foxes.


En étirant, à Leicester, sa série d'invincibilité à 14 matches en Premier League, Manchester United a logiquement décroché l'une des quatre places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions.

Dans cette rencontre décisive comptant pour la 38e et dernière journée de Premier League, les Red Devils l'ont emporté (2-0) dans les Midlands, terminant ainsi en 3e position, devant (à la différence de buts) Chelsea, qui a battu Wolverhampton (2-0).

De leur côté, les Foxes se sont effondrés en cette fin de saison, puisque sorti du Top 4 auquel ils appartenaient depuis le mois de septembre à l'issue d'une lourde défaite à Tottenham (0-3), une semaine plus tôt, ils ne sont pas parvenus à passer les épaules lors de cette ultime sortie. Ils terminent 5e, ce qui leur offre tout de même la Ligue Europa.

Longtemps, cette rencontre fut soporifique, timidement dominée par des Mancuniens, mais émaillée de mauvais choix et d'imprécisions techniques. Seul Marcus Rashford a réussi à faire trembler Kasper Schmeichel (45e + 2). Il fallut les deux buts de Chelsea, séparés de 133 secondes, dans le temps additionnel de la première période, pour que Leicester se décide, obligé, à mettre du rythme. Après la pause, donc.

Ainsi, Jamie Vardy a trouvé, d'une tête retournée, l'équerre du but de David de Gea (60e). Mais c'est Manchester qui a contré et qui a marqué. Alors qu'Anthony Martial s'était échappé une première fois, repris par James Justin (47e), le Français, déséquilibré à la fois par Wes Morgan et Jonny Evans (68e), a obtenu un penalty, transformé par Bruno Fernandes (71e).

Leicester a poussé, en vain. Mais Demarai Gray n'a pas cadré 82e) et les dernières minutes d'une partie de plus en plus hachée (exclusion directe d'Evans, 90e + 4) n'ont pas permis aux Foxes d'espérer. Au contraire, c'est Jessy Lingard (90e + 8) qui a validé ce verdict.

Cruels pour les hommes de Brendan Rodgers. Mais pas illogique, non plus, avec un finish aussi mal maîtrisé.

L’Equipe


Nouveau commentaire :
Twitter

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial | Mercato | Foot Local | Arène bi | Equipe nationale | Afrique | Serie A | Espagne | Angleterre | France | Allemagne | Navétanes | Italie | Vu sur Facebook | Asie | Europe | Talents cachés