SPORT221

Début de saison de son club, les ambitions du Sénégal à la CAN, Idrissa Gana Gueye sans réserve


Rédigé le Mardi 26 Septembre 2023 à 15:05 | Lu 62 fois | 0 commentaire(s)



Dans une interview réalisée par son club, le milieu de terrain d’Everton Idrissa Gana s’est exprimé sur le début de saison difficile de la formation du Merseyside qui n’a récolté que quatre points sur 18 possibles en Premier League. La star sénégalaise qui a également évoqué sa relation avec son coéquipier Onana, n’a pas manqué de « préciser » les ambitions des champions d’Afrique en titre lors de la prochaine CAN en Côte d’Ivoire.
 
 Cela a été un début difficile pour Everton en championnat. Que doit faire l’équipe pour améliorer sa forme ?
 
C’est un début de saison difficile. Ce n’est un secret pour personne, cela a été difficile jusqu’à présent. Nous avons tous les ingrédients qui nous ont été fournis par les entraîneurs pour nous aider à sortir de cette situation, mais en réalité, il n’y a que nous, en tant que joueurs, qui pouvons le faire. Je pense que la clé est de se concentrer sur le plaisir du jeu. Nous devons nous détendre et jouer au football : profiter du temps passé avec le ballon, profiter des plaquages, prendre du plaisir à marquer des buts. Évidemment, nous voulons essayer de gagner des matchs. Je pense qu’avec certains des matches auxquels nous avons participé cette saison, nous méritons plus que ce que nous avons. Nous avons eu des occasions dans des matchs que nous n’avons pas réussi à convertir. Nous devons baisser la tête et travailler dur à l’entraînement, mais surtout jouer et prendre plaisir à jouer.
 
L’équipe a été critiquée pour sa possession trop passive contre une solide équipe d’Arsenal. Aura-t-il besoin d’en montrer davantage avec le ballon contre Brentford ce week-end ?
 
Nous avions un plan et il a fonctionné la saison dernière contre Arsenal, et c’était similaire cette fois. Dans le football, tout peut arriver dans les matchs. Chaque match a sa propre vérité. A cette occasion, nous n’avons pas réussi à récupérer suffisamment la possession, mais nous savons qu’Arsenal est une bonne équipe. Je pense que ce que nous pouvons faire, c’est tirer les leçons de cette défaite et utiliser ce que nous avons appris pour le prochain match. Le prochain match est le plus important. C’est toujours le cas, mais chaque match cette saison sera vitale. Il s’agit de se concentrer à l’entraînement et de travailler très dur en préparation pour Brentford samedi.
 
En tant que l’un des joueurs les plus expérimentés de l’équipe, dans quelle mesure avez-vous assumé votre rôle de leader au sein du groupe ?
 
Je suis l’un des plus âgés ici, et cela vient avec l’expérience. J’ai assumé ce rôle naturellement et sans vraiment y penser. C’est quelque chose que je fais aussi avec le Sénégal. Avec toutes les équipes avec lesquelles j’ai joué, je pense qu’il s’agit simplement de transmettre cette expérience. Je ne suis pas du genre à parler tout le temps dans le vestiaire, mais je choisis mes moments et je dis ce qui doit être dit et quand il faut le dire. Je suis toujours là pour aider le groupe. Parfois, il peut s’agir de se concentrer sur la façon dont nous nous entraînons ou de changer de mentalité avant les matchs. Évidemment, il faut chercher de nouvelles approches car les choses ne vont pas très bien pour nous en ce moment. Il s’agit de rester concentré, et si mon expérience peut aider, alors tout va pour le mieux.
 
 Amadou (Onana) dit que vous l’avez aidé à s’installer à son arrivée au Club. Quelle est votre relation avec lui ?
 
Je dirais que c’est le joueur dont je suis probablement le plus proche. Nous avons beaucoup de choses en commun. Évidemment, nous sommes tous les deux nés au Sénégal et avons tous deux joué à Lille, donc ces deux similitudes nous rapprochent. Nous partageons également la même langue maternelle. Je suppose que, au contraire, il est comme un petit frère pour moi. Il passe beaucoup de temps chez moi, et il connaît ma famille et je connais la sienne, donc c’est sympa de partager ces moments. Je peux lui transmettre mon expérience et c’est un gars intelligent. Il est brillant, il écoute et veut apprendre. C’est un joueur qui va rester longtemps et il a une belle carrière devant lui, mais il faut travailler dur pour essayer de s’améliorer tout le temps. C’est vraiment bien de se retrouver avec ses coéquipiers en dehors du terrain, et surtout dans les moments où c’est difficile sur le terrain. Cela vous donne l’occasion d’échanger des idées et de changer légèrement votre regard. C’est génial de partager ces moments car vos coéquipiers sont vos amis.
 
Vous avez parlé du Sénégal tout à l’heure. Vous êtes le premier joueur sénégalais à dépasser les 100 sélections et le joueur le plus capé de l’histoire de votre pays. Êtes-vous fier de cet accomplissement ?
 
C’est quelque chose dont je suis vraiment fier. J’ai toujours rêvé de représenter mon pays. Maintenant, faire partie de l’équipe depuis si longtemps, c’est un exploit dont je suis très fier. C’est bien de dire à quel point c’est génial d’avoir joué 100 matchs, mais on veut quitter l’équipe en ayant gagné quelque chose. Heureusement, nous avons gagné [la Coupe d’Afrique des Nations] la dernière fois et j’ai réussi à nous représenter aux Coupes du monde. Espérons qu’à l’approche de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, nous pourrons également réaliser quelque chose dans ce domaine. Comme je l’ai dit, c’est bien de représenter, mais nous voulons gagner.
 
 
 



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 02:28 Casa Sports : Le congolais, Abel Kasong arrive






Partager ce site

Derniers tweets