SPORT221

Ligue 1 : Marseille trop petit devant PSG


Rédigé le Lundi 25 Septembre 2023 à 01:10 | Lu 76 fois | 0 commentaire(s)



Impressionnant dans tous les secteurs du jeu, le Paris Saint-Germain a infligé une véritable correction à l'Olympique de Marseille (4-0), ce dimanche, lors de la 6e journée de Ligue 1. Une prestation aboutie du champion de France qui a complètement étouffé son rival sudiste.
 
En optant pour une défense à cinq, Jacques Abardonado voulait résister le plus longtemps possible à la pression adverse. C'était sans compter sur Hakimi, qui envoyait le ballon dans la lucarne sur coup franc (1-0, 8e). Un coup dur pour l'OM mais également pour le PSG puisque Mbappé, touché à la cheville lors de son duel avec Balerdi avant la réalisation du Marocain, multipliait les allers et retours sur la touche pour se faire soigner jusqu'à se faire remplacer à la demi-heure de jeu.
 
Avant ce tournant, les Marseillais auraient pu égaliser mais Vitinha percutait la barre sur sa tête après un service en or de Clauss. Un autre tournant puisque Paris se montrait sans pitié devant le but. A l'affût après un tir de Hakimi sur le poteau, Kolo Muani s'arrachait pour faire le break et inscrire son premier but avec le PSG (2-0, 37e). Une réalisation qui coupait les jambes des Marseillais, dès lors complètement perdus et fébriles sur toutes les attaques parisiennes.
 
Après la pause, Paris s'envolait un peu plus grâce à une autre recrue, à savoir Ramos, qui plaçait une belle tête plongeante sur un centre parfait de Dembélé (3-0, 47e). Déjà au fond du trou, les Phocéens creusaient encore un peu plus, à l'image de Lodi, qui buvait la tasse sur les percées incessantes de Dembélé et Hakimi. Offensivement, les visiteurs ne montraient rien et ne comptaient que sur les coups de pied arrêtés pour tenter de forcer le verrou.
 
Dans le dernier quart d'heure, les Marseillais tentaient tant bien que mal de sauver les apparences en se montrant un peu plus agressifs, à l'image de Gigot, seul joueur à afficher de la combativité. Insuffisant toutefois pour éviter de couler un peu plus avec un quatrième but sur un contre éclair mené par Kolo Muani et conclu par Ramos (4-0, 89e). Une incroyable raclée infligée par le champion de France qui n'avait pas affiché un tel niveau depuis très, très longtemps.
Maxifoot



Nouveau commentaire :
Twitter






Partager ce site

Derniers tweets