SPORT221

Pape Thiaw sur la sélectin de Noah Fadiga: " C'est une belle histoire"


Rédigé le Vendredi 16 Septembre 2022 à 23:54 | Lu 42 fois | 0 commentaire(s)



 La sélection en équipe nationale du Sénégal de Noah Fadiga, fils de l’ancien meneur de jeu des Lions Khalilou Fadiga, est "une belle histoire" qui enrichit le football sénégalais, a réagi Pape Thiaw, actuel entraîneur des Lions locaux.

Le sélectionneur national Aliou Cissé a publié, vendredi, une liste de 29 joueurs dont 7 nouveaux, en perspective des matchs amicaux contre l’Iran et la Bolivie, comptant pour les préparatifs de la Coupe du monde de Football.

Sur cette liste figurent sept joueurs qui sont convoqués en équipe nationale senior pour la première fois, dont Noah Fadiga, arrière droit de Brest (France).

"Toutes les grandes sélections vivent ce genre d’histoire, et cette convocation est méritée si on se réfère aux derniers matchs de Noah notamment celui contre le Paris-Saint Germain", a commenté le technicien, ancien attaquant des Lions.

A en croire Aliou Cissé, la sélection de Noah Fadiga, arrière droit de Brest (France), était "désirée par une bonne partie du public sportif national".

"Nous avons pris le temps de le suivre et il mérite sa sélection", a déclaré le sélectionneur national, Aliou Cissé, au moment de rendre publique sa liste de joueurs pour ces matchs amicaux que le Sénégal va jouer les 24 et 27 septembre prochains en France.

Aux dires du sélectionneur sénégalais, le jeune footballeur de 22 ans profite aussi des absences de Bouna Sarr (Bayern Munich, Allemagne) et de Youssouf Sabaly (Bétis Séville, Espagne), tous les deux blessés.

Pape Thiaw estime que le sélectionneur est capable de faire la part des choses concernant Noah Fadiga, dont le père a été coéquipier de Aliou Cissé en sélection.

Selon Pape Thiaw, "c’est sûr" que le sélectionneur des Lions est appelé à jouer un rôle de père vis-à-vis du jeune Fadiga en dehors du terrain, en même temps qu’il le dirigera sur le terrain.

"Je le connais bien, il fera sans souci la part des choses, c’est au jeune de prendre sa chance, et je sais qu’il est déjà préparé à faire face à ce genre de challenge", a-t-il dit.

"Je suis très heureux qu’il ait choisi le maillot national parce qu’il aurait pu jouer pour une autre sélection, et je sais que ce sera une grande fierté chez les Fadiga aujourd’hui", a-t-il souligné.

A la question de savoir si le jeune Fadiga ne souffrirait pas de la comparaison avec son père qui a marqué l’histoire du football sénégalais avec une place de finaliste à la CAN et de quart de finaliste à la Coupe du monde en 2002, il a répondu par la négative.

"Il y aura plus de positif que du négatif pour lui parce qu’il viendra dans un espace que son père a pratiqué, il peut lui donner des conseils utiles", a-t-il dit.

"Il ne manquerait pas d’observateurs et de journalistes pour faire la comparaison, mais ils verront qu’ils sont complètement différents. Khali a joué en meneur de jeu avec un pied gauche de rêve, alors que Noah est droitier et joue en défense", a-t-il rappelé, estimant qu’il n’y a donc "pas de comparaison possible" entre le père et le fils.

"Laissons le petit arriver, vivre sa vie et sa carrière internationale tranquillement", a suggéré Pape Thiaw, qui vient de qualifier le Sénégal en phase finale du Championnat d’Afrique des nations après 11 ans de traversée de désert.
APS 



Nouveau commentaire :
Twitter






Partager ce site

Derniers tweets