Menu
SPORT221









Tout savoir sur la Pologne, premier adversaire des lions

Mardi 12 Juin 2018

Placée dans un groupe H très ouvert avec le Sénégal, le Japon et la Colombie, la Pologne a de trés forte chance pour se qualifier au second tour du mondial Russie avec toute la potentialité que regorge son équipe. La sélection sort d'un Euro 2016 réussi, où elle n'a été éliminée qu'en quart de finale par le Portugal.

Les repères

Palmarès : Jeux Olympiques (1972).
Classement FIFA : 10e
Participations en phases finales : 8 
Meilleure performance : demi-finale (1974, 1982).
Parcours pour se qualifier : Premier du groupe E de la zone Europe (10 matches, 8 victoires, 1 nul, 1 défaite, 28 buts marqués, 14 buts encaissés).
Meilleurs buteurs en éliminatoires : Lewandowski (16), Grosicki (3), Glik, Blaszczkowski, Milik (1).
Matches en 2018 : Pologne-Nigéria (amical, 23 mars), 0-1 ; Pologne - Corée du Sud (amical, 27 mars), 3-2 ; Pologne-Chili (amical, 8 juin), 2-2 ; Pologne-Lituanie (amical, 12 juin).
 
Programme du premier tour :
 
Mardi 19 juin, 17 heures, à Moscou : Pologne-Sénégal
Dimanche 24 juin 20 heures, à Kazan : Pologne--Colombie
Jeudi 28 juin, 16 heures, à Nijni-Novgorod : Japon- Pologne.

La sélection

Gardiens

12- Bartosz Bialkowski (Ipswich, ANG)
22- Lukas Fabianski (Swansea, ANG)
1- Wojciech Szczesny (Juventus Turin, ITA).

Défenseurs

5- Jan Bednarek (Southampton, ANG)
18- Bartosz Bereszynski (Sampdoria Gênes, ITA)
4- Thiago Rangel Cionek (SPAL, ITA)
15- Kamil Glik (Monaco, FRA)
3- Artur Jedrejczyk (Legia Varsovie)
2- Michal Pazdan (Legia Varsovie)
20- Lukasz Piszczek (Borussia Dortmund, ALL).

Milieux

16- Jakub Blaszczykowski (Wolfsburg, ALL)
6- Jacek Goralski (Ludogorets Razgrad, BUL)
11- Kamil Grosicki (Hull City, ANG)
10- Grzegorz Krychowiak (West Bromwich Albion, ANG)
21- Rafal Kurzawa (Gornik Zabrze)
8- Karol Linetty (Sampdoria Gênes, ITA)
17- Slawomir Peszko (Cologne, ALL)
13- Maciej Rybus (Lokomotiv Moscou, RUS)
19- Piotr Zielinski (Naples, ITA).

Attaquants

23- Dawid Kownacki (Sampdoria Gênes, ITA)
9- Robert Lewandowski (Bayern Munich, ALL)
7- Arkadiusz Milik (Naples, ITA)
14- Lukasz Teodorczyk (Anderlecht, BEL).


 

Le joueur 

Robert Lewandowski (attaquant, 29 ans, Bayern Munich, 94 sélections)

A bientôt 30 ans, le prolifique buteur bavarois va participer à sa première - et probablement dernière - Coupe du monde. La star de la sélection polonaise se sait donc très attendue par tout un peuple, et n'en finit plus de marquer sous le maillot des Bialo-Czerwoni. Il arrive donc en Russie avec le plein de confiance, d'autant qu'il a battu, avec un triplé face au Monténégro (4-2) le 8 octobre 2017, le record de buts en qualification d'une grande compétition (16). Quelques jours plus tôt, il devenait déjà le meilleur buteur de l'histoire de son pays, battant le précédant total de Wlodzimierz Lubanski (48). Mais ces records ne suffisent plus à un public polonais devenu exigeant, et qui reste déçu de l'élimination de la sélection à l'Euro 2016. Une compétition qui a vu l'équipe de «Lewa» stoppée en quart de finale et lors de laquelle le buteur n'avait guère brillé (1 réalisation en 5 matches). Très respecté, le capitaine devra élever son niveau de jeu s'il veut que son équipe assume ses ambitions.

Le sélectionneur

Adam Nawalka (60 ans, en poste depuis octobre 2013)

Le charismatique sélectionneur fait l'unanimité auprès de ses joueurs et de ses dirigeants, et sait diriger sa sélection avec autorité. La preuve : apprenant que ses joueurs avaient organisé une fête bien arrosée après un succès contre le Danemark (3-2, le 8 octobre 2016) et à trois jours d'un nouveau rendez-vous face à l'Arménie, Nawalka est devenu fou de rage et, au lieu d'exclure du groupe les principaux fautifs, leur a infligé de lourdes amendes. Dans la foulée, sa formation a enchaîné en battant les Arméniens (2-1) grâce à un but de Robert Lewandowski au bout du temps additionnel. De quoi faire grandir la confiance au sein de son groupe. L'ex-international, qui avait participé à la Coupe du monde 1978 en Argentine, a fait toutes ses classes d'entraîneur dans son pays avant de prendre en charge la sélection il y a cinq ans. L'ancien milieu du Wisla Cracovie est très apprécié pour ses méthodes, lui qui est parvenu à associer jeunes et moins jeunes, footballeurs stars et joueurs plus méconnus. Nawalka espère ainsi créer l'exploit en Russie, et imiter ses prédécesseurs Kazimierz Gorski et Antoni Piechniczek, qui avaient réussi à mener le pays sur la troisième marche du podium en 1974 et 1982.

FRANCE FOOTBALL

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial