Menu



Ligue des champions: Al Ahly vainqueur du Kaizer Chiefs FC et 10e couronne

Dimanche 18 Juillet 2021

Le club égyptien d’Al Ahly s’est imposé 3-0 en finale de la Ligue des champions contre la formation sud-africaine du Kaizer Chiefs FC, ce samedi 17 juillet au stade Mohammed-V de Casablanca. C’est le dixième sacre des « Diables rouges » dans la compétition et le troisième pour leur entraîneur Pitso Mosimane.

 « Je suis un Sud-Africain qui prépare la déroute de mes compatriotes ». Pitso Mosimane avait donné le ton avant cette finale, et tout s’est déroulé comme prévu pour l’ancien sélectionneur des « Bafana Bafana », déjà vainqueur à deux reprises de la Ligue des champions avec le Mamelodi Sundowns FC en 2016 et Al Ahly en novembre dernier. Le technicien connaissait la recette et a su parfaitement l’appliquer dans un stade Mohammed-V de Casablanca à huis clos.

La démonstration égyptienne

Comme attendu, ses joueurs monopolisent le ballon dès les premières minutes de cette finale face à une équipe du Kaizer Chiefs FC qui s’attèle surtout à bien défendre, comme elle le fait depuis le début de la compétition. Et le club sud-africain est en réussite pour sa première finale : son gardien nigérian Daniel Akpeyi n’a aucun arrêt à faire. Al Ahly maitrise les débats sans être tranchant, mais n’est aussi jamais mis en danger par les hommes de Stuart Baxter qui ne font que courir après le ballon.

À force de défendre, les « Chefs » se mettent à la faute, à l’image du défenseur Happy Mashiane coupable d’un tacle très dangereux sur le latéral droit des « Diables rouges » Akram Tawfik. Sa semelle sur la cheville de l’Égyptien n’est d’abord sanctionnée que d’un carton jaune. Mais l’arbitre burundais Pacifique Ndabihawenimana change sa décision après avoir consulté la vidéo : le jeune sud-africain est exclu juste avant la pause.

Les nonuples champions d’Afrique en profitent. Après une longue séquence de conservation du ballon, Akram Tawfik trouve une passe en profondeur lumineuse pour son attaquant Mohamed Sherif, qui trompe le gardien d’une balle piquée (1-0, 53e). Pitso Mosimane et son staff exultent. Al Ahly est lancé et ne laissera rien au Kaizer Chiefs FC.

Le club du Caire étouffe celui de Soweto et double la mise après un une-deux entre Mohamed Sherif et Mohamed Magdi Afsha que conclut ce dernier d’une frappe imparable à l’entrée de la surface (2-0, 64e). Sans forcer, Al Ahly enfonce le clou avec Mohamed Sherif, le meilleur buteur de la compétition, toujours dans les bons coups : l’attaquant égyptien talonne le ballon pour Amr El Soulia qui trouve la lucarne d’un plat du pied (3-0, 74e).

La suite est un long calvaire pour le Kaizer Chiefs FC. La formation sud-africaine n’aura pas eu les armes pour rivaliser avec le club le plus titré de la compétition qui assoit encore un peu plus sa domination avec cette « decima ».


Nouveau commentaire :
Twitter

Football | Basket | Athlétisme | Volley ball | Hand ball | Lutte | Tennis | Natation | Arts martiaux | Rugby | Cyclisme | Video | Portrait | Entretien | Coulisses de la Can | Analyse | Blogs | GRAND CAMP | Ils lisent Sport 221 | Echos de la Tanière | Insolites | Le Mondial des coachs | Parole de Supporter | Russie 2018 | CORNER | RETRO | Editorial | Mercato | Foot Local | Arène bi | Equipe nationale | Afrique | Serie A | Espagne | Angleterre | France | Allemagne | Navétanes | Italie | Vu sur Facebook | Asie | Europe | Talents cachés







Les News